Empreinte génétique?

Imprimer

Image1

Les élèves de 5ème et 6ème sciences se sont formés 2 jours au Centre de Technologies Avancées (CTA) en sciences appliquées à Namur. Il s’agit d’une infrastructure de pointe dans laquelle ils ont réalisé leur empreinte génétique et ont produit du bioéthanol.

 

 

 

Empreinte génétique ?
Cette technique d’analyse génétique est devenue pratique courante en criminalistique. Elle est basée sur l’analyse de certaines séquences d’ADN qui sont spécifiques à chaque individu.
La première étape de cette analyse est l’extraction de l’ADN présent dans un échantillon cellulaire buccal par centrifugation. Afin de pouvoir visualiser les séquences d’ADN spécifiques, il est nécessaire de multiplier des millions de fois certaines parties de l’ADN. C’est une enzyme, la polymérase, qui va permettre cette multiplication en réalisant une réaction en chaîne : la PCR (Réaction en Chaîne de la Polymérase). La dernière étape de l’analyse, l’électrophorèse, permet, grâce à un champ électrique, de séparer les séquences d’ADN en fonction de leur longueur et de les visualiser sous une lampe qui émet des rayons ultra-violets (UV).

Bioéthanol ?
Le bioéthanol est un biocarburant  produit à partir de céréales.
L’amidon contenu dans les céréales est transformé, grâce à des enzymes, en sucres fermentescibles. Ceux-ci sont fermentés par des levures qui produisent de l’éthanol. Enfin, l’éthanol est distillé afin de le concentrer. Le bioéthanol obtenu peut ensuite être mélangé à l’essence.

Entraide et convivialité

En outre, ce séjour au cœur de la « capitale de la Wallonie » a encore renforcé l’entraide et la convivialité au sein de l’option.

 

Copyright 2011. Free joomla templates | Institut Saint-Joseph - Trois-Ponts BELGIQUE 2012